ZONES HUMIDES

 Les associations agréées pour la pêche et la protection des milieux aquatiques sont directement concernées par ces milieux qui jouent un rôle primordial pour la vie aquatique. En lac comme en rivière, la reproduction et la croissance des poissons, des insectes et des batraciens dépend de la présence de bordures végétalisées en eau peu profonde. Et pourtant, ces milieux si précieux ont été dégradés, et le sont toujours, par des aménagements à vocation économique: abaissement du niveau des plans d'eau, drainages, suppression de méandres... Leur protection est aujourd'hui un enjeu crucial, dans lequel les AAPPMA ont un rôle important à jouer, conformément aux missions définies par leurs statuts.

 

Zones humides des environs de Clairvaux

Les zones humides des environs de Clairvaux-les-Lacs. Source Fédération Départementale des Chasseurs du Jura.

Les zones humides sont particulièrement développées à l'ouest du Grand Lac de Clairvaux en raison de la présence de sédiments d'origine glaciaire imperméables. C'est une mosaïque d'habitats particulièrement riches sur le plan floristique et faunistique. Elles sont une réserve d'eau pour les ruissseaux qui se jettent dans l'Ain (retenue de Vouglans). Il est triste de constater que ces milieux sont encore aujourd'hui victimes de pratiques agricoles destructrices. 

 

Le Trichet copie

La prairie humide du site Le Trichet à Clairvaux-les-Lacs (Soyria) (Zone humide FM03). Source Les Pêcheurs Clairvaliens. Il s'agit d'un communal dont la vocation est de rester en pâture.

 

IMG 0180 copie

Un spectacle qu'on aimerait ne plus voir: la prairie humide du Trichet détruite par un labour sur une vaste surface à la fin de l'année 2018. Source Les Pêcheurs Clairvaliens.