LA RETENUE DE VOUGLANS EN SECONDE CATÉGORIE !

L’ arrêté modificatif pris par Monsieur le Préfet à la fin de l’année 2019 classe la retenue de Vouglans en seconde catégorie (article 2). Il précise en outre que « pour la protection des peuplements piscicoles, l’installation des pêcheurs professionnels sera interdite sur la retenue de Vouglans » (article 3).

Une gestion piscicole adaptée au plan d’eau va donc pouvoir se mettre en place. Rappelons les points essentiels:

  • limitation du nombre de carnassiers (sandres et brochets) à trois par jour, dont deux brochets; taille légale du brochet: 0,60 m; taille légale du sandre portée à 0,50 m (à comparer avec la situation du sandre en première catégorie: taille légale 0,40 m; pas de limitation du nombre de prises)
  • interdiction de tout appât permettant de capturer des carnassiers pendant la période de fermeture du brochet et du sandre (1er février - 30 mai en 2020) y compris après l'ouverture de la truite et du corégone (14 mars en 2020)
  • possibilité d'obtenir des mesures de protection complémentaires par dérogation comme ce fut le cas pour le corégone sur le lac des Rousses (maille de 0,35 m en 2018 ; 0,32 m sur les autres lacs)
  • mise en place plus facile de réserves dans des secteurs de concentration des carnassiers à l’automne
  • possibilité d’aleviner
  • mise en place de la pêche de la carpe de nuit dans la zone de pêche (lots de l’AAPPMA Les Pêcheurs Clairvaliens)

Télécharger l'arrêté

VERS UNE FUSION DES AAPPMA "LA TRUITE DE L’AIN" ET "LES PÊCHEURS CLAIRVALIENS »

A la demande de La Truite de l’Ain, les deux AAPPMA ont entamé un rapprochement pour créer à la fin de l’année 2020 une nouvelle AAPPMA. Dans le détail, il s’agirait de l’absorption de La Truite de l’Ain par Les PêcheursClairvaliens, qui changeraient de nom et deviendraient l'AAPPMA "AIN -PAYS DES LACS ». Ce rapprochement paraît à la fois logique en raison de la complémentarité des lots de pêche des deux associations, et nécessaire pour permette une gestion plus efficace et cohérente. Pour aboutir, ce projet doit être approuvé par une assemblée générale extraordinaire des deux AAPPMA.

ZONES HUMIDES

 Les associations agréées pour la pêche et la protection des milieux aquatiques sont directement concernées par ces milieux qui jouent un rôle primordial pour la vie aquatique. En lac comme en rivière, la reproduction et la croissance des poissons, des insectes et des batraciens dépend de la présence de bordures végétalisées en eau peu profonde. Et pourtant, ces milieux si précieux ont été dégradés, et le sont toujours, par des aménagements à vocation économique: abaissement du niveau des plans d'eau, drainages, suppression de méandres... Leur protection est aujourd'hui un enjeu crucial, dans lequel les AAPPMA ont un rôle important à jouer, conformément aux missions définies par leurs statuts.

 

Zones humides des environs de Clairvaux

Les zones humides des environs de Clairvaux-les-Lacs. Source Fédération Départementale des Chasseurs du Jura.

Les zones humides sont particulièrement développées à l'ouest du Grand Lac de Clairvaux en raison de la présence de sédiments d'origine glaciaire imperméables. C'est une mosaïque d'habitats particulièrement riches sur le plan floristique et faunistique. Elles sont une réserve d'eau pour les ruissseaux qui se jettent dans l'Ain (retenue de Vouglans). Il est triste de constater que ces milieux sont encore aujourd'hui victimes de pratiques agricoles destructrices. 

 

Le Trichet copie

La prairie humide du site Le Trichet à Clairvaux-les-Lacs (Soyria) (Zone humide FM03). Source Les Pêcheurs Clairvaliens. Il s'agit d'un communal dont la vocation est de rester en pâture.

 

IMG 0180 copie

Un spectacle qu'on aimerait ne plus voir: la prairie humide du Trichet détruite par un labour sur une vaste surface à la fin de l'année 2018. Source Les Pêcheurs Clairvaliens.