L'AAPPMA

guide fede jura
 

Gestion de la pêche et politique de l’AAPPMA   

Pendant des dizaines d’années l’AAPPMA de Clairvaux-les-lacs a déversé des alevins dans les rivières et les plans d’eau. La mesure phare a été l’introduction vers 1970 dans le grand lac de Clairvaux et dans le lac de Bonlieu du corégone, espèce lacustre exigeante en oxygène, proche des salmonidés. Cette introduction a pleinement réussi, et le corégone est aujourd’hui le poisson emblématique du lac de Clairvaux. En 2017, le peuplement a été soutenu par le déversement de 200 000 alevins provenant de la pisciculure de Rives, à Thonon-les-Bains. Cette opération sera renouvelée en 2018 (200 000 alevins). 80 000 alevins sont destinés au lac de Bonlieu.

Des truitelles sont déversées ponctuellement en fonction de la situation du peuplement. Le Hérisson (partie amont) et la Cimante ont été récemment alevinés.

Des empoissonnements composés de truites arc-en-ciel, saumons de fontaine et truites fario ont lieu régulièrement (Hérisson en aval de Doucier et lac de Bonlieu).

La protection des milieux aquatiques étant une des missions fondamentales de l’AAPPMA, celle-ci suit attentivement les progrès du contrat de rivière de la haute vallée de l'Ain, enjeu majeur pour l'avenir. Parmi les projets, la remise en état des milieux humides des lacs de Clairvaux occupe une place particulière. Il s'agit d'élever de 50 cm le niveau du lac, afin de redonner vie aux milieux humides: reproduction et zones d'abri pour certaines espèces de poissons, les insectes, les batraciens, les couleuvres à collier, autrefois nombreuses... Ce projet fait l'unanimité. Il est soutenu par le ministère de la Culture en raison de son impact très favorable sur la préservation des sites archéologiques du Néolithique. Il se heurte cependant à des intérêts privés: ceux de certains propriétaires peu favorables à cette élévation du niveau du grand lac. Les intérêts particuliers contredisent ici l'intérêt général. Le dossier avance cependant favorablement en 2018 malgré ces difficultés.

Les autres dossiers suivis sont ceux du lac de Bonlieu, du Drouvenant, de la Sirène et du Dudon.

La formation est également un souci de l’AAPPMA. Les ATELIERS PÊCHE NATURE mis en place voici dix ans ont pour ambition de donner le goût de la pêche dans le respect de l’eau et du poisson.

Former de jeunes pêcheurs responsables, respectueux des milieux aquatiques, telle est son but. 

Rapprochement avec La Gaule Moirantine

Les Pêcheurs Clairvaliens et La Gaule Moirantine ont décidé en 2017 de mettre en place un comité de coordination pour une gestion commune de la retenue de Vouglans. Cette année, il a été décidé de gérer ensemble les alevinages sur les rivières et plans d'eau des deux AAPPMA. La conséquence logique est un réciprocité totale entre les deux associations, appliquée dès 2018. Les deux AAPPMA étant par ailleurs en réciprocité totale avec La Biennoise (Saint-Claude), les pêcheurs adhérents de ces AAPPMA disposent d'un domaine de pêche à la fois très grand et très diversifié.

 Le bureau

- Président : Serge DAVID - Tél. 06.80.52.18.07
- Vice-Président : Claude Dubief
- Trésorier adjoint: Michel Girard-Claudon
- Secrétaire : Rémy Hote